CV… Artiste chorégraphique heureusement détournée d’un parcours classique tout tracé, questionnée et renversée par la découverte d’une autre danse avec les créations et l’enseignement de Susan Buirge, Murray Louis, Douglas Dunn, Dominique Bagouet… puis invitée à la création dans le Musée de Toulon par Marie Claude Beaud et à Châteauvallon par Gérard Paquet, se risque, convaincue, à  la nécessaire collaboration avec peintres, plasticiens, stylistes, écrivains, photographes, vidéastes…lors de ses nombreuses pièces chorégraphiques.
Aujourd’hui, une danse sans danseurs et à jamais inspirée par le regard exigeant et bienveillant de Rosella Hightower,  son maitre d’une vie entière.
Le Miroir est une constante dans la démarche de création et le corps est l’élément constitutif de cette création.

 


Le chemin vers l’image… Les images métaphoriques qui veulent questionner sans guider touchent  l’imaginaire de l’autre par leur diversité. Les mondes  inventés par Pascaline Richtarch- Castellani en photos, vidéos ou installations  sont inspirés et nourris  de son univers chorégraphique. Par déplacements, mises en situations,  répétitions et symboles (le miroir, le cadre, le rouge, le fil, l’eau, l’arbre), elle  nous invite à des histoires croisées.
Pascaline Richtarch-Castellani filme  tout ce qui l’entoure. Avec ses danseurs qui deviennent des modèles et a contrario. Elle danse la caméra à la main et envisage le voyage avec l’autre ou l’altérité, comme un « pas de deux ».




Avec l’image… Danser la caméra à la main, un voyage avec l’autre où l’altérité s’envisage comme « un pas de deux ».les modèles comme danseurs et les danseurs comme modèles.
A travers l’image Mises en situation, lectures croisées, déplacements d’univers, constructions de séquences. Le corps élément constitutif de mon univers chorégraphique se construit lors des séances photos et vidéos que j’improvise dans mon studio.



02 IMG

fil3-160x160

04 IMG

Le Chemin vers l'Image

 

01 IMG 4590
02 IMG 4717
03 IMG 4605
04 IMG 4718
 
 

Février 2012

«  Instants/Mouvements »
instantsmouvements1 à la Galerie des Musées de Toulon. Exposition Installation de photos et de vidéos. Corps dans la matière, nudité du corps dans l’espace. Établir un lien  qui tend, respire et s’équilibre entre la fixité du mouvement et la fluidité du mouvement.

 

 

Octobre 2012

« Pas-sage »
passage Ce film sur l’enfance et l’adolescence n’est pas un film classique avec une histoire.
 L’univers poétique et métaphorique de « Pas-sage » s’inscrit et s’articule autour de la création chorégraphique et aujourd’hui en lien avec l’image.
Présentation et conférence avec le professeur Delage au théâtre Liberté, le 18 octobre 2012

 


Juin 2013

« Ma chair »
chacunsoncinema Une étape importante  de ma chorégraphie comme un retour à l’origine pour aboutir à une nouvelle façon de vivre la danse à travers l’image.
je revisite l’espace scénique et  « Ma chair » comme un premier terme de ce travail au Musée.
Quitter la scène pour dire autre chose et autrement.
(Interprètes : Clarence Mugnier-Kopistko - Jasone Munoz, création lumière : Sébastien Oliveros)

Le Chemin Les Images

 

01 IMG 4805
02 IMG 4816
03 IMG 4852
04 IMG 4855

 

 

 

 

Previous ◁ | ▷ Next

 

Aujourd’hui en 2014/2015
Work in progress

       « Miroir/D/Lié »

Installations et chorégraphies  en images

 compilation

Et depuis novembre 2013, tous les 20 du mois une  photo à diffuser, signes des vidéos  à venir.

Résonance, écho à la pièce chorégraphique « Ma Chair », variations  en images  pour une nouvelle installation« Miroir /D/Lié »

 

Extraits vidéo
Dans l’univers de ces vidéos tous  les chemins sont possibles pour repartir et continuer sa marche.
Et si  le mouvement du  fil  nous tient, nous tend et nous conduit, c’est aussi pour aller au-delà de ce qui se dit.

th extrait 01Morgane Mounié-Moser
8 « 1 et 2 » Le cercle qui rassemble  L’abyme  se resserre/ prendre la photo…Le fil  se déroule à travers les gestes, les corps, les âges…
th extrait 05Jasone Munoz
7« Alone » Le fil et la boule que l’on jette… les voyages sont d’autres couleurs, mais aussi une   Interrogation sur le  chemin que l’on choisit…
th extrait 06Nathalie Sencsuk
1« Face sans contour » la pellicule se défile… Rester face pour disparaitre
6« A chacun son Fil ! » Derrière le grillage, une femme se regarde… interrogation sensible du regard. Visage qui s’interroge et qui nous interroge.
th extrait 07Nathalie Sencsuk
3 « Ne pas pouvoir ! » volonté d’être derrière un décor abimé. Échelle verticale qui continue à descendre et à monter.
th extrait 08Inga Sterner
2« OH ! la la » On quitte tout…  on pleure …le voyage se continue… quoi dire !
th extrait 12Morgane Mounié-Moser
7«  se lie …se délie »  les fils  sur le corps  se poursuivent  dans l’espace. Et, si un  fil reste sur la tête en équilibre… c’est que peut être  le chemin se continue !!…
th extrait 02Hyacinthe Gormarue
5 « Double est mon Ame ! » Dualité de L’homme pris dans son chemin… La dualité existe mais le combat dans la lumière se continue …
th extrait 11Antonin Faraut
9« Une danse nous est contée ! » A travers  une fenêtre, tel un papillon qui semble frapper la vitre, … le jeune garçon  danse, il s’interroge, on s’interroge…

th sebastien

Sébastien Oliveros
10 « Qui est qui »
Le double ? Confusion,  trouble, la danse mène le jeu et le fil se place sur le côté.